Ô Allah ! Fais que les fins de toutes nos actions soient bonnes, préserve-nous de la honte en ce bas monde et du châtiment dans la vie future.

Texte libre


Ajouter à vos Favoris

            
   

 
 
 merci de nous contacter si il y a une erreur
 



 

un compteur pour votre site

 
 
 


 

 

 

 

 
  
 

Texte libre

13 avril 2014 7 13 /04 /avril /2014 15:45

Les prières surérogatoire :

 

Il est recommandé à chaque musulman et musulmane de prier :

 -          quatre Rakcât (surérogatoires) avant la prière du Zhuhr, et deux, après ;

 

-          deux, après le Maghrib ;

 

-          deux, après l’Ishâ’ ;

 

-          deux, avant le Fajr.

 

Le nombre total de ces Rakcât fait douze ; ces prières s’appellent « les prières conti­nuelles » (Rawâtib) car le Prophète ne les délaissait jamais, lorsqu’il n’était pas en voyage.

 

 

 

 

Par contre, lorsqu’il était en voyage, il délaissait celles-ci sauf les deux Rakcât avant le Fajr, et la prière du Witr ; il ne les délaissait ni en voyage, ni lorsqu’il était chez lui. Et nous avons certes dans la personne du Prophète (e), le meilleur exemple, selon la parole d’Allah Y :

 

 

 

)لَقَدْ كَانَ لَكُمْ فِي رَسُولِ اللَّهِ أُسْوَةٌ حَسَنَةٌ  (    

 « En effet, vous avez dans le Messager d’Allah un excellent modèle [à suivre]… »[1]

 

 

 

 

… et la parole de Son Prophète (e) :

 

 

 

)صَلُّوا كَمَا رَأَيتُمُوني أُصَلِّي  (  

 

 

 

« Priez comme vous m’avez vu le faire. »[2]

 

 

Il est préférable de prier ces prières Rawâtib et le Witr, à la maison, mais, si on les prie à la mosquée, il n’y pas de mal, selon la parole du Prophète (e) :

 

 

 

)أَفْضَلُ صَلاةِ المَرْءِ فيِ بَيْتِهِ إِلاَّ الصَّلاةُ المَكْتوبَة  (  

 

 

« La meilleure prière est celle priée à la maison, sauf la prière obligatoire [qui doit se faire à la mosquée]. »[3]

 

 

 

 

 

 

Le fait de se tenir à ces prières suréro­ga­toires est une des causes qui permet d’entrer au paradis, comme le dit Umm Habîbah, dans un hadith rapporté dans Sahîh Muslim : « J’ai entendu le Prophète (e) dire :

 

 

)مَا مِن عَبْد مُسْلِمٍ يُصَلِّي للهِ كُلَّ يَوْمٍ ثَنَتيَ عَشْرَةَ رَكْعَةً تَطَوعاً غَيْر فَرِيضَة إِلاَّ بَنَى الله لَهُ بَيْتاً فيِ الجَنَّة  (  

    

 

 

 

« Tout musulman qui prie volontairement chaque jour douze Rakcât surérogatoires, en dehors des prières obligatoires, Allah lui construit une maison au paradis. » L’imam At-Tirmidhî a donné de ce hadith l’explication que nous avons mentionnée ci-dessus.

 

 

 

 

 C’est bien aussi de prier quatre Rakcât avant la prière de l’Asr ; deux, avant le Maghrib et deux, avant l’Ishâ’, selon la parole du Prophète (e) :

 

 

 

 

)رَحِمَ اللهُ امْرِأً صَلَى أَرْبَعاً قَبلَ العَصْر   (

 

 

« Allah a accordé Sa miséricorde à une personne qui a prié quatre Rakcât avant la prière de l’Asr. »[4]

 

 

 

… et la parole du Prophète (e) :

 

 

 

)بَيْنَ كُلِّ أَذانَينِ صَلاةٌ بَينَ كُلِّ أَذَانَينِ صَلاةٌ ثُمَّ قَالَ فيِ الثَّالِثَةِ لِمَنْ يَشَاء  (  

« Il y a une prière entre chaque appel[5], il y a une prière entre chaque appel… Puis, à la troisième fois, il a dit : « Pour celui qui veut. » »[6]

 

 

 

 

 

Et c’est Allah Qui facilite toute chose… Voilà ce qu’a dicté [le pauvre serviteur] qui a besoin [de la miséri­corde] de Son Seigneur, cAbdul-cAzîz ibn cAbdullâh Ibn Bâz – qu’Allah lui pardonne et lui fasse miséri­corde, ainsi qu’à ses parents et à tous les musulmans.

 

 

 

 

 

Et que la prière et le salut d’Allah soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille, tous ses Compagnons et tous ceux qui le suivent de la meilleure manière jusqu’au jour de la Résurrection.

 

 

 

 

 

 

 par cheikh Abdul-aziz ibn Abdullah Ibn Baz

 

 

réviser par :http://sounna.over-blog.org/

 

 

[1]   Les Coalisés, v. 21.

 

 

[2]   Rapporté par Al-Bukhârî.

 

 

[3]      Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

 

 

 

[4] Rapporté par Ahmad, Abû Dâwûd, et At-Tirmidhî qui l’a qualifié de Hassan. Rapporté aussi par Ibn Khuzaymah qui l’a authentifié ; sa chaîne de rapporteurs est authentique.

 

 

 

[5]   Le premier appel est l’appel à la prière (al-Âdhân), et le deuxième, Al-Iqâmah.

 

 

 

[6]   Rapporté par Al-Bukhârî.

Partager cet article

Published by http://sounna.over-blog.org - dans la priere salat la salat nawafil
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog